Enter your keyword

Conséquences sur la patrimoine bâti du décret sur la rénovation des bâtiments existants

Conséquences sur la patrimoine bâti du décret sur la rénovation des bâtiments existants

Conséquences sur la patrimoine bâti du décret sur la rénovation des bâtiments existants

Plusieurs associations de défense du patrimoine demandent la réécriture du décret relatif aux travaux embarqués sur les bâtiments existants. Principal motif d’inquiétude : l’obligation de procéder à des travaux d’isolation par l’extérieur en cas de travaux importants. Le Conseil national a aussi alerté le Ministère sur les risques patrimoniaux et liés à de futures pathologies des bâtiments.

Quatre mois après sa publication au Journal officiel, le décret relatif aux « travaux d’isolation en cas de travaux de ravalement de façade, de réfection de toiture ou d’aménagement de locaux en vue de les rendre habitables » continue de susciter l’inquiétude parmi les associations de défense du patrimoine.

Alors que ce texte doit entrer en vigueur au 1er janvier 2017, les associations craignent que l’obligation de procéder à des travaux d’isolation, en particulier d’isolation thermique par l’extérieur (ITE), n’engendre des risques de dégradation du bâti et ne porte gravement atteinte au caractère architectural et patrimonial des bâtiments et des centres anciens.

Lors de la rédaction du décret, le Conseil national avait lui aussi alerté les services du Ministère de l’Ecologie sur l’importance de confier à un maitre d’œuvre indépendant la réalisation d’un diagnostic global avant de procéder à des travaux d’isolation par l’extérieur. En l’absence de diagnostic, l’Ordre pointait le risque de voir le patrimoine bâti confronté, dans quelques années, à de graves pathologies du bâtiment liées à une mauvaise mise en œuvre.

Alors que d’aucuns considèrent le décret inapplicable en l’état pour les centres anciens et les bâtiments patrimoniaux, les associations de défense du patrimoine invitent les services du Ministère à réécrire le texte afin de préserver pour les générations futures notre paysage rural et urbain.

Source : site de l’ordre des architectes

Bati actu

Moniteur